Deux textes soumis

Voici deux textes soumis et en cours d’évaluation. L’un, co-écrit avec Michel, prend place dans le collectif dirigé par le GREMLIN, Imaginaires de la vie littéraire. Fiction, figuration, configuration, et soumis aux Presses universitaires de Rennes. Il s’intitule « “Le lieu géométrique de toutes les agitations” : écrivains fictifs et prix littéraires » et a été bouclé début avril. L’autre, écrit avec Michel et Olivier à partir d’une communication qu’ils avaient donnée lors du colloque « La vie culturelle au Monument National », organisé par le groupe « Penser l’histoire de la vie culturelle » au Monument National le 11 mai 2009, a été soumis à la suite de l’appel commun « Arts et réseaux » des revues Sociologie de l’art – OPuS et Redes. L’article s’intitule « Instituants et prix culturels, 1919-1939 : histoire culturelle et base de données » et a été envoyé le 13 juin.

Ceci classe donc deux dossiers en cours depuis longtemps (jusqu’au retour des évaluations, évidemment). Prochaine étape : le dossier « sociologie des prix », à terminer : revoir les bases de données des jurés de prix contemporains, leurs relations et leurs attributs. Et écrire un texte qui tient la route. Pour le 31/10/2011.

Bases de données

À la suite des problèmes de serveurs dont nous avons été victimes il y a quelques mois, les bases de données ont été transférées sur le site de l’Université Laval.

Voici les adresses mises à jour :

L’accès aux deux premières bases est protégé par identifiant/mot de passe (car il est possible de modifier directement les bases). La troisième est en consultation libre, sans possibilité de modification.

Nouveauté

Un livre à ajouter au corpus des fictions : François Thuret (pseudonyme de Claude Durand), J’aurais voulu être éditeur, postface de Claude Durand, Paris, Albin Michel, 2010, 232 p.

À signaler pour les discours journalistiques (même si, strictement parlant, il sort de notre période) : l’interview du même Claude Durand dans le Figaro.

Constitution de la base de données textuelles

Notre volonté d’analyser le discours journalistique sur les prix littéraires tel qu’il s’est déployé de 1992 à 2008 dans la presse française, belge, suisse et québécoise nous a amené à créer une base de données textuelle qui rassemblera bientôt plusieurs milliers d’articles de périodiques traitant, d’une façon ou d’une autre, de ce phénomène. Celle-ci est maintenant, et ce, depuis le début du mois d’avril 2010, accessible en ligne à l’adresse http://presseprix.phvc.ca. L’interface de ce site permet d’ajouter, de modifier et de supprimer certaines informations concernant les articles qui y sont répertoriés. À chacun de ces articles correspond, en effet, une fiche contenant, en plus du texte de l’article, les champs suivants : Périodique, Date de publication, Section, Page(s), Auteur, Titre, Sous-Titre, Type d’article (éditorial, communiqué, entretien, etc.), Mots-Clés utilisés pour repérer l’article et Commentaires. L’information contenue dans ces différents champs facilitera grandement la constitution de sous-corpus pouvant être analysés avec profit à l’aide du logiciel d’analyse sémantique Tropes.

Nous avons pour l’instant répertorié près de cinq mille documents textuels. Ceux-ci, qui contiennent les mots « prix littéraire » ou « prix littéraires », ont été rassemblés à l’aide de l’outil de recherche bibliographique Eureka.cc1 et sont issus de seize périodiques francophones :

  • Courrier international (France, 2004-2008)
  • La Croix (France, 1995-2008)
  • L’Actualité (Canada, 1992-2008)
  • La Presse (Canada, 1992-2008)
  • Le Devoir (Canada, 1992-2008)
  • Le Figaro (France, 1997-2008)
  • Le Monde (France, 1992-2008)
  • Le Monde Diplomatique (France, 1995-2008)
  • Le Point (France, 1996-2008)
  • Le Soir (Belgique, 2000-2008)
  • Le Soleil (Canada, 1992-2008)
  • Le Temps (Suisse, 1998-2008)
  • L’Express (France, 1993-2008)
  • L’Humanité (France, 1999-2008)
  • Libération (France, 1995-2008)
  • Lire (France, 2002-2008)

L’insertion dans la base de données des articles ciblés implique la récupération des diverses informations nécessaires à la création d’une fiche pour chacun d’entre eux. Compte tenu de l’important volume de documents textuels auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de ce projet de recherche, nous avons, afin d’accélérer ce processus, et ce, avec l’aide de notre collègue Baudouin Stasse, créé une macro Word qui permet de récupérer automatiquement les diverses informations requises et de les transférer dans un tableur Excel dont nous pouvons ensuite nous servir afin d’insérer ces informations dans la base de données.

  1. auquel est abonné l’Université de Montréal []